Labo / Atelier / Professeur / Etudiant / mot clés. Exemple: Alberti Bassi 2009

Le service SARchives est une plateforme en ligne destinée à l'archivage et à la publication de tous les projets d'ateliers d'étudiants de la Section d'ARchitecture (SAR) de l'EPFL. C'est à la fois un outil de communication et de documentation pour les étudiants, les ateliers ou les laboratoires et une vitrine de la production architecturale qui se fait au sein de l'école.

Les documents mis en ligne par les étudiants restent leur propriété exclusive et toute reproduction partielle ou complète est soumise aux conditions de la licence Creative Commons CC BY-NC-SA 4.0. CC BY-NC-SA

Ateliers du semestre d'automne 2014


TOUS MASTER BACHELOR MA 1/3 BA 5 BA 3 BA 1 FILTRER LES ATELIERS
Théorie et critique du projet BA1
Enseignement :


Le semestre se concentre sur l'acquisition des outils de la recherche et à la fabrication de l'architecture, à travers des confrontations avec des questions spatiales. Par ces confrontations, les étudiants se familiariseront avec l'espace, le site, et les relations de ceux-ci à leurs propres corps.





Théorie et critique du projet BA3 (Bassi)
Enseignement :


Mediapolis, the polycentric metropolis around Lake Geneva, sets the territory for our research. Architectural project design is based on mixed-use development (housing, offices, community facilities) and interpreting the existing built environment.




The urban areas to be investigated are part of the polycentric metropolis around Lake Geneva, which extends beyond city, cantonal and national boundaries. Each year a new site is selected within this densifying area. Studio teaching focuses on considerations relating to mixed-use programming and transformation of the site into an area dedicated to housing, offices and community facilities. Simultaneously, our reflection will also focus on outdoor architectural expression, the various housing typologies, load-bearing structures, internal layouts and materialisation. Theoretical support will fuel the project development process in the form of site visits and conferences.


Théorie et critique du projet BA3 (Perrault)
Enseignement :


Students during their year in the SUB Lab discuss a topic little explored in architecture, the underground. Students will learn to design their project from soil, material, sculpting it to sublimate wealth.




Le dessous de la ville est un monde peu visible, trop souvent ignoré, voire rejeté, pourtant ce lieu est un trésor vital pour nos cités.


Ce monde à l'envers fait partie de l'avenir du développement de nos métropoles pour en intensifier l'activité mais aussi pour les rendre durables.


Le travail de projet se développera en deux temps :



  • Partir de l'underground comme un fragment d'architecture pour le contextualiser dans des lieux ou des objets architecturaux choisis (un séminaire workshop aura lieu à mi-parcours à Paris).



  • Le cœur du campus de l'EPFL comme lieu possible de fusion entre superstructures architecturales et infrastructures en réseau d'où naîtra un dispositif que l'on nommera projet d'architecture (un séminaire workshop aura lieu à mi-parcours à Naples).


 


L'ensemble du travail des étudiants convergera vers la publication d'un ouvrage collectif accompagnant l'exposition des productions du Laboratoire SUB.


La manipulation des échelles du territoire, de l'architecture et de ses détails sera abordée sans précaution et à la vitesse lumière.


La méthode de travail et le contenu de l'atelier seront élaborés par le groupe d'enseignants au regard de la nature et de la qualité du groupe d'étudiants bâtissant ainsi un enseignement dialectique, expérimental et sensible révélant les ressources cachées de la ville visible.


Théorie et critique du projet BA3 (Rey)
Enseignement :


By an approach situated at different intervention levels - from urban design to constructive detail - the studio aims to explore the strategies of sustainable architecture to redirect urban development inward and to generate urban densification close to public transport.




The activities of the studio are designed as a synergy between theoretical interdisciplinary contributions and specific experimentations of their integration into the architectural project. This twofold approach simultaneously enables to face the questions of conceptual, spatial and expressive cohesion and to explore ways of turning the sustainability challenges into a "raw material" for the architect.

The particular aim is to study interactions between issues of density, mixed land use and quality of life, to design buildings that take into account the principles of bioclimatic architecture and to develop construction details in accordance with fundamental notions of sustainability.

The project exercises are based on the search for creative solutions appropriate to the development of a dense and mixed urban site. They are worked out successively on the specific scale of the urban form, the district, the building and its component parts.


Théorie et critique du projet MA1 (Devanthéry-Lamunière)


New urban life styles, hypermobility, mixed use programs and densities, question complexity and scale in urban architecture. In very large cities of the XXIst century, hubs as city infrastructures are inductive of innovative projects at local and global scales. Study case 2014-15: Venice.




« Urbanculture » est une méthode. Le projet confronte pensée rationnelle et notions de confort et d’atmosphère à partir d’une idée de « pré-image » comme expression de l’articulation entre la construction d’une image et l’image de sa construction. Il suggère que l’un des grands enjeux, pour l’architecte de demain, sera de s’inspirer du climat au sens propre et au sens figuré afin de proposer son projet comme possible solution, à la rencontre entre contextualité et généralité dans un urbain en mouvement.


« Urbanculture » est un appel à renouveler un projet d’architecture spécifique à une nouvelle urbanité et à ses conséquences programmatiques. L’hypermobilité provoque nos modes de vie. Urbain et urbanité sont en mouvement. Gares et interfaces de transport sont inductrices d’un projet aux caractéristiques locales et globales. Ce semestre d’automne, le lieu proposé est situé sur la « terraferma » de Venise, sur le front du canal San Giuliano. Il côtoie la tête du « Ponte della Libertà » et fait partie intégrante de la porte d’entrée de la Venise historique. Le LAMU propose d’explorer de nouvelles formes d’habitat temporaire : des résidences estudiantines liées à un grand parc de sports et de loisirs en synergie avec l’entier de la lagune : « Venice Campus – Living Playground ».




Théorie et critique du projet MA1 (Dietz)
Enseignement :


Selon son acronyme, le principal centre d'intérêt d'ALICE est l'espace. L'espace construit à travers des artéfacts et par les sociétés qui les produisent. L'espace comme expérience matérialisée.




Hyper Village


En architecture, les méthodes de projet basées sur la perception ont une longue tradition et ont été incarnées par les cultures anthropocentriques dans la Grèce antique, pendant la Renaissance italienne et le mouvement moderne. Le constat que l’architecture vernaculaire montre des similarités surprenantes avec les périodes susmentionnées en ce qui concerne le contraste, la couleur, la texture, le positionnement des arêtes et les modalités de regroupement donne une indication sur l’existence de qualités spécifiques de l’architecture, qui dérivent des conditions préalables du système sensoriel humain et qui structurent donc activement notre environnement construit au delà des frontières temporelles et culturelles.


 


Avec l’arrivée de la production de masse, ces ajustements subtils à nos sens semblent dépassés par les intérêts économiques et les restrictions du processus industriel. L’aliénation entre le corps humain et son environnement construit est particulièrement évidente dans les régions périphériques, où les structures nées de la tradition locale, avec son utilisation hautement sophistiquées des matériaux et des méthodes de construction, s’érigent à côté d’exemples de construction modulaire standardisée des plus banals.


 


Pendant le semestre, nous allons chercher comment doubler la densité dans un village alpin, dans le cadre de la préfabrication et dans une vision esthétiquement durable. Nous allons proposer des modes de cohabitation futuristes entre la population indigène et un groupe de travailleurs nomades émergeant. Le programme consiste en une unité d’habitation individuelle implantée dans une topographie complexe et un paysage social existant. Il peut être développé individuellement ou par groupes de deux.


Théorie et critique du projet MA1 (Geers)
Enseignement :


The goal of the master program is to outline a 'project' for Europe through the project for the even covered field. Being this the first in a series of researches, Form for the City will investigate the possibility for a universal territorial architecture with a radically simple materiality.




Architecture without Content 11 is called the Roman Project.


 


It is a research we undertake in the new Master Program (Form for the City), in which we investigate the possibility for a universal territorial architecture with a radically simple materiality.


 


It is no surprise we come up with this. The Roman project is in many ways a rediscovery of the European territory through the architectural project. Europe here has to be understood as a cultural and geographic entity, with an enormous cultural diversity but a fascinating cohesion. Simultaneously the Roman project is an attempt to revive a possible reading of Europe (and the world) as an Even Covered Field. The Even Covered Field presents to us simply the acceptance of the world as fully urbanized, as a gigantic interior, or more elegantly buildings in cultivable soil, a collection of organs without a body (Angélil and Siress, 2008) laid down as far as geography permits it.’ If Europe has originally been the cradle in which the figure-ground relationship developed, it becomes now of utmost importance to look again into the place of its obsolescence.


 


Form for the City's core investigation will be both an attempt to better 'define' the even covered field as to look for tools to design within. Manoeuvres that are capable to create hierarchies and points of reference are crucial to aspire to a certain order in a world increasingly hard to grasp. As such, each year a specific case outside of our continent will be analysed and the discovered tools later tested in Europe proper.


For all this research intelligence, Roman Architecture will be our guide, as we believe it is precisely in this proto-architecture that we find the kernel of an enlarged understanding of the architecture of Hierarchies.


 


It is about time to revive this radical and simple idea of a proto-architecture, as it might give a valuable answer to our current and fundamental desire to build without waste, to embrace a veritable equilibrium between living, working and the world. It is now that we can develop fundamentals of sustainability, not through silly rhetoric, but through the re-development of an ancient relationship between man and territory, since any architecture should celebrate the act of building as a substantial effort produced by any society in a necessary long-term perspective.


 


The goal of this master program is definitely to outline a 'project' for Europe through the project for the Even Covered Field.


In the tradition of the projects for Berlin by O.M. Ungers, Form for the City sees the project for Europe as both a project of nostalgia and futurism. As the notion of territories has been fundamentally altered, tools are needed to both define that very territory as to organize it. The Roman Project is an attempt to reconnect to this legacy.


 


Théorie et critique du projet MA1 (Giuliani et Hönger)


«Architecture comes from The Making of a Room» (Louis I. Kahn) est la devise de notre atelier. Au premier plan, des espaces forts en béton coulé sur place et des façades avec une préfabrication lourde. Le travail avec l'ingénieur cherche la congruence entre l'espace et la structure.




Le thème directeur du cours s'attachera pendant quatre semestres à démontrer que les conceptions de l'espace en architecture ne peuvent s'épanouir pleinement qu'au travers d'une construction bien pensée et d'une matérialité sensible. Conception et construction sont deux disciplines qui se conditionnent mutuellement et qui doivent être considérées à parts égales dans la création d'espaces. Une réflexion sur le béton comme matériau de construction sera ici abordée en arrière-plan. L'intelligence de la conception de la structure porteuse peut jouer dans ce cadre un rôle important lors de la conception de l'espace.


 


Semestre automne 2014


Un nouveau siège principal avec des espaces d’expositions publiques devra être projeté pour la société de navigation de Zurich (ZSG Zürcher Schifffahrtsgesellschaft) sur le site du chantier naval existant situé sur la rive gauche du lac de Zurich entre Wollishofen et la „Roter Fabrik“. L’ensemble existant comporte à ce jour, en plus du chantier naval, un port pour 17 navires, une halle à bateaux avec une jetée de lancement ainsi que des bâtiments annexes abritant de l’administration et des installations pour la gastronomie.


C’est dans le périmètre de ce domaine dont la ZSG est propriétaire que devra être projeté un nouveau bâtiment interactif comportant des ateliers, des bureaux et des espaces d’exposition. Ces derniers devront être conçu dans une séquence spatiale de qualité, capable de rendre accessible l’histoire et le travail de la société de navigation ainsi que d’intégrer la promenade publique du bord du lac traversant aujourd’hui le site. Celui-ci sera accessible depuis la gare de Wollishofen située de l’autre côté de la rue du lac.


Théorie et critique du projet MA1 (Gugger)
Enseignement :


Le thème central du laba est la nature urbaine. En raison de l'ampleur et de la nature de l'expansion urbaine territoriale d'aujourd'hui, la définition de l'urbain devient plus diffuse et complexe. Au laba les étudiants explorent l'échelle territoriale et architecturale durant une année.




Laba dedicates the academic year of 2014/15 to the investigation of Iceland's industrialisation process. The beauty of this inhospitable and deserted paradise triggers a lot of curiosity and fascination and the particular geology of this oceanic island, which emerges from underwater, provides a sublime, quasi extra-terrestrial landscape, as well as substantial energy resources. Recently, its long-standing tradition of maritime industry has shown increasing signs of instability and, consequently, there has been a shift towards an economical strategy focused on energy exploitation while, at the same time, the country has been increasingly targeted for tourism development. Unfortunately, up until now, industrial infrastructures in Iceland have been solely designed by engineers as mono-functional entities. We strongly believe that the development of this sector should be orchestrated by architects (in collaboration with other disciplines), in order to achieve a coherent and sustainable roadmap that is able to address wider problematics. Therefore, studio laba will explore opportunities to create new forms of integration between construction, resources, tourism, maritime and agriculture industries and the physical context, which is unique to this geologically active territory. Through design proposals as well as valuable research, we will try to answer the following questions: What kind of programs could be added in order to install vital multifunctional synergies between industries and the context? Which dynamics would be necessary for the co-habitation of infrastructure and existing eco-systems? How can we imagine the industrialization and urbanization of such a sublime landscape? How to design site-specific industries?


 


Théorie et critique du projet MA1 (Rollet)


L'atelier propose de développer des hypothèses de densification urbaine et des solutions architecturales et constructives innovantes intégrant aussi les problématiques énergétiques, d'organisation des transports et de la chaîne alimentaire ainsi que les conditions de santé et de confort.




Le projet d’architecture est conçu ici comme l’outil fédérateur permettant de hiérarchiser et organiser dans l’espace et la matière, toutes les contraintes physiques, économiques, sociales et politiques qui « travaillent » la société suisse ici et maintenant. En s’appuyant sur des scénarios proposes par les chercheurs de l’EPFL, les étudiants pourront développer des idées préfigurant l’avenir architectural et urbain qu’ils imaginent pour ce pays et pour leur propre pratique professionnelle. L’atelier se servira de la compétition Solar Decathlon comme support de formalisation des projets dans le cadre d’un projet transversal entre les différentes sections de la faculté ENAC, en collaboration avec l’école d’ingénieurs et d’Architectes de Fribourg. L’objectif du semestre d’automne 2014 est de formuler la question de recherche et les pistes de projets qui seront proposées pour la candidature de l’EPFL au Solar Decathlon Europe 2016.


Théorie et critique du projet MA1 (Weinand)
Enseignement :


Donner les moyens de concevoir et de développer un projet d'architecture en bois pour que l'étudiant(e) soit capable de dessiner des détails constructifs, produits de façon concrète à grande échelle (1/20-1/1. Résolution de problèmes constructifs concrets, conception de formes tridimensionnelles.




L'atelier débute par une période de découvertes manuelles et intuitives. Celles-ci sont par la suite appliquées à l'architecture sous forme d'un programme. La lumière, la structure, la texture mais également la forme sont développées selon l'échelle du projet et la nature du programme. Une attention particulière porte sur le développement de détails de structure et/ou de façade à grande échelle.